Je ne ferai pas l'éloge de la force

Exposer la tendresse et la précarité de l’Homme : c’est ma volonté. 

Je ne ferai pas l’éloge de la force, mais celui de l’harmonie. Choisit-on le pouvoir, plutôt que la responsabilité ?

 

A l’heure où la civilisation semble des plus élaborées, nos rues sont propres et nos vies inondées d’images idéalisées. Mais derrière ces visuels aseptisés, la violence et les abus de pouvoirs perdurent - dissimulés et entretenus.

 

A l’image du mouvement #MeToo, je lève le voile sur la violence et donne à voir l’être tel qu’il est : vulnérable.