De l'une à l'autre

Et lorsque dessiner devient un acte de résistance, j’ai dessiné ma soeur - comme une affirmation sacrée.

 

D’un jour à l’autre, d’un dessin à l’autre, comme un journal intime : un souffle sur le papier.

 

Entres murmures, et brutalité, mon langage est pluriel. Il raconte la femme face aux injonctions du monde. Il raconte une féminité violente.

 

Les regards flottent au-delà des corps : écrins écroués. Les coups de pinceaux affirmés contrastent, avec l’espace blanc du papier : qui prend vie - comme immaculé.

 

Le corps de la femme, lieu de tous les regards, de tous les interdits: quand s’appartient-il ?

 

Cette infinité de portraits se dresse comme une tentative de liberté, mais aussi de réponse. L’ensemble formant étrangement cette iconographie contemporaine - de l’une à l’autre.