dessin contemporain, portrait contemporain, Deborah Gad, jeune artiste, artiste féministe

Mes dessins sont faits d’intime et de tension. La tension qui unit l’invisible à l’apparent, ce domaine sous-jacent du visage où les torrents se déploient, immenses et mouvants. Ce domaine secret de l’émotion, ce domaine tabou, qui existe sans le dire, et sans cesse se renouvelle, prenant des formes diverses sur le papier.

 

A partir d’images « réelles » je creuse, et je m’éloigne. Je questionne la réalité, je la traverse, autant par le biais des matériaux - le toucher de la peinture, que par celui du dessin - d’une figuration « libre ».

 

Les portraits sont dénudés, les nus sont portraits. Le corps féminin libéré de tout fantasme : il nous livre une histoire - une identité. La forme évolue : avec une permanence, il s’agit du modèle : ma soeur - éternellement érigée. Renouant avec la tradition des icônes : la Madone est multiple - et nous interpelle.

 

Peut-être est-ce au-delà de ce corps, au-delà de cet être ? Une allégorie de l’être : engendrée par l’intime ?

Crédits photos : Neïl Mokdad