Mes oeuvres adressent des problématiques d’identité, d’intimité, de l’équilibre fragile qui tisse le soi avec ce qui grouille et bouillonne à l’intérieur. 

 

Ma démarche part d’une recherche du caché chez l’autre, qui au fil de la production, s’est orientée vers l’intime. À partir du dessin des visages et des corps, j’expose les tabous de l’être : la violence et la vulnérabilité. Mais aussi le rêve. 

 

Mon travail repose sur la relation au modèle. Sa nudité implique et révèle nos rapports à l’intime. Les séances de poses instaurent un face à face qui se poursuit entre l’oeuvre et le regardeur, le renvoyant comme un miroir, à sa propre intimité. 

 

Sur mes grands formats, les figures se veulent géantes et nous interpellent.  Les lignes délicates côtoient le geste violent, le geste perdu, et les repentirs. Les techniques s’embrassent et se disputent, à l’image de l’Humain : tout en sensualité. Je revendique une peinture physique, et honnête. 

 

Ma pratique est le fruit d’une réflexion sur l’Humain qui a démarré dès l’enfance. Le fruit d’un travail de production abondant, qui se déploie sur des années en centaines de dessins et peintures du vivant. Ma pratique est un acte de résilience face à tout ce qui contraint l’être : un message d’acceptation et de liberté.